– Métier –

Game Designer

 

 

 

Que fait le Game Designer ?

Le Concepteur de Jeu, ou Game Designer (G.D.) s’occupe de la création des mécaniques de jeu, il détermine l’ensemble des règles et contraintes qui forment ce qu’on appelle le Gameplay, pour une jouabilité optimale et pertinente pour les joueurs.
Il définit toutes les actions possibles et veille à équilibrer le jeu : mon personnage peut-il faire telle action ? Quelles sont les capacités de tel ennemi, combien de points de vie ? Quelle puissance pour cette arme, la résistance de l’équipement, quel score pour gagner la partie…?

Il commence par synthétiser les idées émises lors du brainstorming avec le Game Director dans le cahier des charges du jeu, le Game Design Document. Pour cela il rédige l’ensemble des éléments de gameplay à respecter, le thème, le genre, le support, l’ergonomie et les 3C (Camera, Controls, Character).
Ce document servira de référence aux différents départements impliqués dans la création du jeu.

C’est un poste avec beaucoup de responsabilités car il doit tenir compte de toutes les contraintes : le budget, le public cible, respecter la licence déjà existante s’il y a mais être créatif et innover dans le même temps, apporter des solutions rapidement…
Ce poste nécessite d’être parfaitement initié aux différents composants de la chaîne de fabrication d’un jeu. Le G.D. doit en effet pouvoir orienter le travail de chacun, et donc connaître les possibilités et les limites de chaque département. La clé du métier de Game Designer est la communication et une excellente maîtrise des technologies.

 

« Le Game Designer conçoit l’architecture du jeu »

 

Le G.D. a un grand intérêt et une culture approfondie de l’univers vidéoludique au sens large et se tient au courant des différentes évolutions technologiques (casques VR, kinect…) et tendances actuelles. Il alimente sa curiosité et son ouverture d’esprit tout au long de sa carrière. Il analyse le comportement des joueurs (les attentes, réactions, envies…) pour concevoir l’architecture globale du jeu, et adapter le gameplay à tout type de joueur (occasionnel, assidu…) quel que soit le support choisi.
Il doit également penser en amont à tous les cas particuliers envisageables des mécaniques de jeu pour pouvoir les gérer et agit sur le calibrage du jeu à chaque ajout de fonctionnalité.

Les jeux sur plateforme mobiles (smartphones et tablettes) prenant une part de plus en plus importante sur le marché du jeu vidéo, le G.D. doit également avoir des notions de marketing pour garder à l’esprit et intégrer les contraintes commerciales qui poussent le joueur à consentir à la dépense en gérant le degré de frustration du joueur, son intérêt ludique et l’impact sur l’expérience de jeu.

 

Quelles compétences?

  • Passionné, créatif, avec une grande culture vidéoludique.
  • Très bon communicant, synthétise ses pensées, et gère le travail d’équipe.
  • Polyvalent, maîtrise des logiciels et de la chaine de production d’un jeu vidéo.
  • Curieux, à l’écoute des évolutions technologiques et des tendances (innovations, comportements utilisateurs…).
  • S’adapte et navigue dans un environnement complexe en constante évolution (résistance au stress).

 

Quel cursus?

Devenir G.D. nécessite des études de Bac +3 à Bac +5 et débute souvent comme Level Designer. Après plusieurs années d’expérience, il peut devenir Lead G.D. ou Game Director (Réalisateur du jeu). Il peut aussi avoir à superviser l’ensemble de la chaine éditoriale, la programmation, le graphisme et le marketing.

Souvent, les G.D. cherchent à évoluer au sein du même métier, mais dans des entreprises ou des studios plus importants. Les G.D. sont aussi recherchés pour des jeux grandeurs nature comme les Escape Games.

 

Game Designer IAD 3D

“C’est vraiment un plus pour moi de ne pas rester dans ma zone de confort. J’ai dû me confronter à de nombreux défis de design différents et ça a toujours été très motivant et instructif.”

Romain PIERSON

Game Designer, Koalabs Studio

Retrouvez l’interview complète de Romain ici.